Partenaires

Quelles sont les principales raisons de fermeture d’une entreprise en démarrage, et surtout, quoi faire pour les éviter?

Publié le 18 mai 2018

Parmi vous, qui n’a jamais vu une boutique de vêtements, un petit café ou une librairie de quartier avoir pignon sur rue et remarquer, quelques mois plus tard, une pancarte annonçant « Vente de fermeture » ou encore, « Local à louer »?

En effet, des milliers de petites et moyennes entreprises (PME) commencent ou cessent leurs activités au cours d’une année au Canada. Selon des données fournies par l’étude Principales statistiques relatives aux petites entreprises menée par Innovation, Sciences et Développement économique Canada – Direction générale de la petite entreprise1 en 2013, le nombre total de naissances de PME s’élevait à 78 430, comparativement à 83 240 fermetures. Faits saillants : les services d’hébergement et de restauration représentent les secteurs d’activités qui connaissent le plus grand nombre de fermetures.

Dans un autre ordre d’idées, des statistiques soulevées dans l’étude Habitudes entrepreneuriales au sein de l’écosystème du Québec menée auprès de plus de 400 personnes par Entrepreneuriat Québec en 2017 ont révélé que la majorité des entrepreneurs répondants ont identifié comme principale peur de fermeture de leur entreprise un potentiel manque d’intérêt de leur clientèle cible pour leurs produits et/ou leurs services. En second rang, et découlant de cette première appréhension qu’ils ne puissent pas générer suffisamment de profitabilité et ainsi, assurer la pérennité de leur entreprise.

Maintenant que ces statistiques ont été portées à votre attention, vous vous dites sans doute « Qu’est-ce que je peux faire pour ne pas que mon entreprise soit un jour considérée en statistique comme un décès, mais bien plus reconnue pour son succès »? Eh bien, voilà pourquoi nous avons décidé aujourd’hui de vous présenter quelles sont les principales raisons de fermeture d’une entreprise en démarrage. En résumé, ce que vous devez faire (ou encore, ne pas faire!) pour que votre entreprise ne figure pas dans les statistiques pessimistes de fermetures d’entreprises québécoises!

Comme vous le constatez dans la figure suivante2, la principale raison qui amène une entreprise à fermer ses portes est un modèle d’affaires non viable. Par modèle d’affaires, il est entendu la façon avec laquelle un entrepreneur crée et livre de la valeur via ses produits et/ou ses services à un ou à plusieurs segments de clients en vue de générer des revenus rentables, durables et évolutifs. La notion du non viable signifie alors que l’offre de produits et/ou de services proposée par l’entreprise ne répond pas aux attentes et aux besoins de la clientèle.

En deuxième position et intrinsèquement liée à la raison principale, la difficulté à développer de la clientèle, l’insuffisance financière et l’absence de demande sur le marché.

En troisième rang, les raisons principales qui mènent une entreprise à cesser ses activités sont les problèmes entre les investisseurs, le manque d’expérience et d’habileté de l’entrepreneur, le manque de clientèle et les problèmes techniques avec les produits et/ou les services.

S’en suit diverses raisons comme le manque de focus et de fonds, le mauvais emplacement du commerce, l’ignorance de la clientèle de l’offre de produits et de services existante, l’échec au changement, les erreurs d’embauches, les stratégies de marketing non appropriées aux segments de clients, la surabondance de l’offre sur le marché, le manque d’intérêt de la clientèle, les aspects juridiques et enfin, les problèmes de coûts et de prix.

Maintenant que savez quelles sont les principales raisons de fermeture d’une jeune entreprise et que vous désirez éviter qu’une telle situation arrive à votre entreprise, nous avons une option pour vous! Pourquoi ne pas vous inscrire à la formation Lancement d’une entreprise affiliée à Entrepreneuriat Québec? Cette formation vous offrira le meilleur des accompagnements possibles pour le lancement de votre entreprise. Disponible dans toutes les régions du Québec, cette formation, reconnue et financée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (et donc à coût modique avoisinant des frais d’inscription de 100 $ à 200 $ selon les centres de formation), vous donnera accès à des outils vous permettant d’élaborer votre plan d’affaires, vos stratégies marketing, vos prévisions financières et bien plus! Également, vous profiterez d’heures de coaching individualisé pour votre entreprise avec des enseignants-coachs experts et d’heures de formation en classe ou en ligne qui vous permettront entre autres de démarrer votre entreprise et d’échanger avec d’autres entrepreneurs qui vivent les mêmes situations que vous!

[1] Source : INNOVATION, SCIENCES ET DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE CANADA – DIRECTION GÉNÉRALE DE LA PETITE ENTREPRISE (2016). Principales statistiques relatives aux petites entreprises, 28 p.

[2] Source : ATLAS (2018). Why bootstrapped startups fail (https://www.theatlas.com/charts/Bkx-4Bgz)